Retrouve la santé et Perds du Poids grâce à un changement d’alimentation !

Régime paléo

Régime paléo : Comment bien débuter la diète paléolithique ?

Le régime paléo ou paléolithique fait parler de lui depuis plusieurs années. Il est conçu pour suivre le même régime alimentaire que nos ancêtres afin de respecter les besoins physiologiques de l’organisme et de l’aider à fonctionner de manière optimale. C’est une alimentation à base de protéines, de plantes et d’oléagineux. En plus de provoquer une perte de poids, cela peut également vous donner plus d’énergie et améliorer votre santé en général.

Définition du régime paléo

Le régime paléolithique, ou régime paléolithique, a été conçu pour ressembler à la nourriture que les ancêtres des chasseurs-cueilleurs mangeaient il y a des milliers d’années.

Cependant, bien qu’il soit impossible de savoir exactement ce que nos ancêtres ont mangé dans différentes régions peuplées du monde, les chercheurs scientifiques pensent que leur régime alimentaire comprenait des aliments entiers.

En suivant un régime alimentaire complet et un mode de vie actif, les chasseurs-cueilleurs pouvaient connaître des taux beaucoup plus faibles de maladies liées au mode de vie telles que le surpoids, les allergies, le diabète et les différentes maladies cardiaques.

En fait, plusieurs études ont montré que ce régime peut entraîner une perte de poids importante et une meilleure santé. 

Cependant, il est crucial de consulter un professionnel de la santé avant de commencer ce régime pour s’assurer qu’il est approprié et pour connaître le temps de suivi possible du régime.

Le régime paléo est calqué sur les régimes que les chasseurs-cueilleurs pourraient suivre. Bien qu’il n’y ait pas une seule façon de suivre le régime paléo, l’idée de base primordiale est d’éviter les aliments transformés et de se concentrer plutôt sur des aliments sains et entiers.

Par conséquent, les aliments paléo comprennent la viande, le poisson, les œufs, les graines, les noix, les fruits et les légumes, ainsi que les graisses et les huiles saines. 

Les aliments transformés, les céréales et le sucre doivent être évités, mais certains aliments sains modernes comme le beurre nourri à l’herbe et les céréales sans gluten peuvent être ajoutés.

 

 

Le régime paléo

La diète Ancestrale : le régime paléolithique !

Le régime alimentaire ancestral est une question d’ingrédients et de culture locale. Cela signifie qu’une personne consomme ce qui est disponible là où elle se trouve. Ainsi au Japon, en Turquie, au Mexique, à Hawaï, en Grèce ou dans le nord de la France, la façon de manger sera différente.

Les études sur les régimes traditionnels, que leur approche soit un régime paléo, terreux, ou un régime méditerranéen, vise en particulier la santé. 

C’est aussi un retour à notre « origine » parfois controversée. Cependant, ceux qui suivent un mode de vie et un régime alimentaire ancestraux ont les taux les plus bas de maladie de certaines des épidémies les plus courantes, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, les troubles neurologiques et comportementaux ou le cancer.

Pourquoi suivre le régime paléo ?

Beaucoup de gens pensent que le régime alimentaire ancestral est inconnu et révolu depuis longtemps. En fait, ce régime ne remonte qu’à trois ou quatre générations avant nous.

En tant que tel, le régime ancestral est probablement l’un des régimes les plus traditionnels, les plus élémentaires et les plus logiques connus aujourd’hui.

Son objectif principal est de nourrir l’esprit et le corps, de simplifier les choix alimentaires et de revenir aux ingrédients les plus naturels possibles. Cela peut également remettre en question les perceptions sur la santé alimentaire et la nutrition.

Cette volonté de retour aux valeurs traditionnelles est également à la mode depuis l’avènement de l’agriculture, avec une vague de régime alimentaire déferlant sur les médias, les librairies et les réseaux sociaux. 

Parmi ces régimes à la mode, on parle souvent du régime paléo ou « régime paléolithique » « il serait étonnant que vous n’en ayez jamais entendu parler.

Les dangers et bienfaits du régime paléo !

Comme vous pouvez le voir, le régime paléo permet de perdre beaucoup de graisse rapidement et donc d’améliorer la motricité, c’est pourquoi il est très apprécié des sportifs.

Bien sûr , il est important de se rappeler que ce régime présente à la fois des avantages et des inconvénients!


Les bienfaits

Le modèle paléo est fortement inspiré du paléolithique, car les aliments qui y sont autorisés lui ressemblent beaucoup, et dans ce cas, il n’y avait pas d’aliments interdits dans le passé.

Par conséquent, de nombreux avantages et bienfaits peuvent être appréciés grâce à ce régime. Parmi eux, on peut citer l’exemple d’une perte de poids rapide, qui est associée à une réduction substantielle de la graisse corporelle. Cela permet à ce régime de correspondre à un grand nombre d’individus.

De plus, grâce à elle, en termes de santé, il est tout à fait possible d’améliorer les compétences physiques et intellectuelles, vous permettant d’être plus efficace et de mieux vous concentrer sur vos objectifs.

Bien sûr, tout cela s’accompagne d’un important regain d’énergie. Enfin, le régime paléo vous permet de bénéficier d’un apport élevé en fibres et en protéines, ce qui peut vous aider à rester rassasié plus longtemps.

Aussi, le régime paléolithique peut être adapté à tous les goûts, ce qui reste un avantage considérable.

Les dangers du régime paléo

Bien que le régime paléolithique présente de nombreux avantages pour ceux qui le suivent, il faut tout de même rappeler que lorsque les restrictions sont nombreuses, certains inconvénients et dangers potentiels peuvent être notés.

En effet, au bout d’un certain temps, ce régime peut vite devenir contraignant et frustrant, ce qui peut faire abandonner rapidement et souffrir d’un effet yo-yo très négatif.

Aussi, pour éviter l’ennui, il faut commencer à cuisiner presque tous les jours, mais ce n’est pas dangereux. En matière de nutrition, cependant, ce qui est particulièrement dangereux pour ceux qui suivent le régime paléo, ce sont les carences en nutriments qui peuvent en souffrir.

De plus, en raison de la préférence de ce régime pour les viandes riches en acides gras saturés, il existe un risque élevé de taux de cholestérol significativement élevés.

Cela n’est évidemment pas sans danger, car cela contribue au développement de nombreuses maladies cardiovasculaires. Tout cela peut conduire à une supplémentation en médicaments, ce qui n’est pas idéal.

Il est donc important de considérer tout cela avant de suivre le régime paléo, qui peut être dangereux pour certaines personnes.

Régime paléo : Comment bien débuter la diète paléolithique ?

Comment bien débuter le régime paléo ?

Le régime paléo ne doit pas être adopté sans l’avis et les conseils d’un professionnel de santé.

Un régime paléo comprend des viandes maigres (blanc de poulet, volaille sans peau, etc.), du poisson, des fruits, des légumes, des noix et des graines.

Les partisans du régime insistent sur le choix de fruits et légumes à faible indice glycémique  (critère de classement des aliments contenant des glucides en fonction de leur effet sur la glycémie).

Comment pratiquer le régime paléolithique ?

Notez que plusieurs aspects du régime paléo sont controversés. En fait, nous ne savons pas quels aliments existaient réellement à l’époque, ou comment les régimes variaient selon les régions, ou à quel point les fruits et légumes modernes pouvaient être similaires aux versions sauvages préhistoriques. En raison de ces différences, il n’existe pas de véritable régime paléo aujourd’hui.

Par exemple, alors que les pommes de terre blanches étaient considérées comme disponibles à l’ère paléolithique, elles étaient souvent évitées dans le régime paléolithique en raison de leur indice glycémique élevé. 

Les produits transformés et ultra transformés sont en théorie interdits en raison de l’accent mis sur les aliments frais. Mais certains régimes paléo permettent la congélation des fruits et légumes car le processus de congélation préserve la plupart des nutriments.

Dans l’ensemble, ce régime est riche en protéines, modéré en graisses (insaturées et saturées), faible à modéré en glucides (pas de glucides à indice glycémique élevé), riche en fibres, en sodium et raffiné à faible teneur en sucre. 

Les graisses monoinsaturées et polyinsaturées et les acides gras oméga-3 proviennent du poisson de mer, des avocats, de l’huile d’olive, des noix et de certaines graines.

D’autre part, le nombre de calories et la taille des portions ne sont pas mis en avant dans le régime paléo. De plus, certains plans proposés pour ce régime permettent de prendre des repas non paléo chaque semaine, en particulier au début du régime, pour améliorer l’observance globale.

 

Les aliments du régime paléo

Liste des aliments autorisés dans le régime paléo

viande maigrir poulet
Du poisson
Des crustacés crevettes
Des oeufs frais

Les Viandes Maigres Fraiches

Les Poissons

Les Crustacés 

Les Oeufs 

Noix et graine
fruits et légumes
Huile d olive
Miel

Les noix et les Graines 

Fruits et légumes Frais

Huile d’olive et Huile de Coco

Le miel (en petite quantité) 

Liste des aliments interdits dans le régime paléo

Les grains entiers
Champs de céréale
Grains Raffinés
sucre raffiné

Les Grains Entiers

Les Céréales

Les Grains Raffinés

Les Sucres Raffinés

Produits laitiers
pomme de terre
Des légumineuses
Verre d'alcool

Les produits Laitiers

Les Pommes de terre Blanches

Les Légumineuses

L’alcool

tasse de café
Du sel
Huile de colza
Pizza

Le Café 

Le Sel

Les Huiles Végétales Raffinés ( Colza … )

Les Aliments transformés 

Régime Paléo : Recettes du Petit-déjeuner au diner

Il n’existe pas de réel plan avec des repas fixes pour le régime paléo.Il n’y as pas un seul bon régime qui fonctionnae pour tout le monde, et les humains paléolithiques a prospéré avec une variété de régimes, en fonction de ce qui était disponible à l’époque et du monde dans lequel ils vivaient.

L’intention principale du régime paléolithique est de consommer des aliments entiers et d’éviter la nourriture ultra-transformé, y compris le sucre, le pain, certaines huiles végétales, les acides gras trans (AGT) et les édulcorants artificiels.

Un régime paléo (aliments entiers et non transformés) consiste à ne manger que : viandes (bœuf, agneau, poulet, dinde, porc), poissons et fruits de mer (saumon, truite, églefin, crevettes, crustacés) etc.), œufs ( œufs de poules élevées en plein air), des légumes (brocolis, chou frisé, poivrons, oignons, carottes, tomates, etc.), des fruits (pommes, bananes, oranges, poires, avocats, fraises, myrtilles, etc.), des tubercules (pommes de terre), des pommes de terre, ignames, radis, etc.), noix et graines (amandes, macadamia, noix, noisettes, graines de tournesol, graines de citrouille, etc.), graisses et huiles saines (huile d’olive extra vierge, huile de noix de coco, huile d’avocat, etc. ), Sel et épices (sel marin, ail, curcuma, romarin, etc.).

Ces dernières années ont changés la façon de faire de cette diet.Il existe maintenant plusieurs versions différentes du régime paléo. Beaucoup d’entre eux autorisent certains aliments modernes qui sont scientifiquement considérés comme sains. 

Ceux-ci incluent du beurre nourri à l’herbe de haute qualité et même des céréales sans gluten comme le riz. En raison de l’essor commercial de ce régime, de nombreuses personnes voient désormais le paléolithique comme un modèle sans avoir à suivre un ensemble de règles rigides.

D’autre part, lorsque vous suivez un régime paléo, vous ne pouvez vous adonner qu’occasionnellement à de petites quantités de vin rouge et de chocolat noir.

 En ce qui concerne l’hydratation, l’eau devrait être votre boisson de choix, bien que la plupart des gens boivent encore du thé et du café avec ce régime. Enfin, même sans pratiquer ce régime, l’activité physique est indispensable.

Menu de base d'un régime paléo

Petit-Déjeuner 

Saumon fumé
Melon

Saumon

Melon

Déjeuner

Filet de porc grillé
Salade Composé

Filet de Porc Maigre Grillé

Salade Composé

Goûter 

Orange
Batonnet de carotte
Graine de lin

Une Orange 

Bâtonnet de Carotte ou de Céléri 

Mélange de graine de lin et de noix de Cajou 

Dîner 

Rotie de boeuf
brocoli cuit
Salade Composé
Fraises

Rôti de Boeuf Maigre

Brocoli Cuit à la vapeur 

Salade Composé

Des Fraises

Différences entre régime paléo et régime paléo cétogène

Le « régime paléo cétogène » se base sur la consommation de graisses et de protéines animales. C’est parce qu’il combine des aspects du régime paléo (qui imite les aliments de nos ancêtres) et du régime cétogène (un régime à très faible teneur en glucides).


L’accent est mis sur la consommation d’aliments entiers riches en nutriments, où la majeure partie de votre énergie provient de produits d’origine animale. Évitez les céréales (pain, céréales), le lait et autres produits laitiers, les huiles végétales, le sucre raffiné et les aliments transformés.


Le « régime paléo cétogène » (« régime paléo cétogène » en anglais) est très pauvre en glucides, modéré en protéines et riche en graisses. Seules quelques études de cas existent pour l’expérience du « régime paléo cétogène ». Ce régime a été testé comme traitement du diabète de type 1 et de type 2 et a montré un grand potentiel.


En raison de l’intérêt généralisé pour les régimes paléo et cétogène, et parce que chaque régime restreint une variété d’aliments contenant des nutriments essentiels, notamment des vitamines, des minéraux, des micronutriments et des fibres (fibres de plantes, etc.), les chercheurs changent et ont besoins de se plonger dans leurs effets avant de sauter à des conclusions trop positives.

Les résultats des chercheurs de la diet paléo

Plusieurs essais contrôlés ont montré que le régime paléo produit des avantages à court terme plus importants que les régimes basés sur des directives nutritionnelles courantes, notamment une perte de poids plus importante, une diminution du tour de taille, une baisse de la pression artérielle, une sensibilité accrue à l’insuline et une amélioration du taux de cholestérol.


Cependant, ces études étaient courtes et le nombre de participants suffisamment réduit pour pratiquer ce régime les yeux fermés.


L’un des pièges potentiels qui peuvent conduire à l’arrêt du régime alimentaire est la planification des repas. Étant donné que le régime alimentaire dépend fortement des aliments frais, il faut du temps pour planifier, acheter, préparer et cuisiner. Cela peut être difficile pour les personnes occupées ou celles qui ont moins d’expérience en cuisine.


Rejoindre ce genre de diet est à également un changement de coût. Le poisson, la viande et les produits frais ont tendance à être plus chers que les aliments transformés comme les surgelés ou les conserves.


D’un autre côté, exclure des catégories entières d’aliments courants comme les grains entiers et les produits laitiers nécessite une lecture attentive des étiquettes des supermarchés et des menus des restaurants.

En outre, cette diet peut également augmenter le risque de carences telles que les carences en calcium, en vitamine D et en vitamine B , si ces nutriments ne sont pas systématiquement consommés à partir d’aliments autorisés ou de suppléments vitaminiques.

Par exemple, certains produits non laitiers riches en calcium sont facilement absorbés par l’organisme, comme le chou frisé et les radis ou les sardines et le saumon en conserve, mais vous devez manger jusqu’à cinq portions ou plus de ces légumes verts et poissons (avec leur petits os) pour répondre aux besoins quotidiens en calcium recommandés.

De plus, l’exclusion des grains entiers peut entraîner une réduction de l’apport en nutriments bénéfiques tels que les fibres, ce qui peut augmenter le risque de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Enfin, plusieurs études ont montré qu’une forte consommation de viande rouge est associée à un risque plus élevé de décès, de maladies cardiovasculaires et de diabète. Ce régime n’est donc pas une panacée pour réduire les risques liés à un régime carné.

En résumé, le régime paléo comprend des aliments entiers frais et riches en nutriments et encourage les praticiens à rester à l’écart des aliments hautement transformés contenant du sel, du sucre et des graisses malsaines.

Cependant, omettre les grains entiers, les produits laitiers et les légumineuses peut entraîner un apport insuffisant en nutriments importants.

En fait, la nature restrictive du régime alimentaire peut également rendre difficile le maintien à long terme de ce régime.

Est-ce que l'alimentation paléo est efficace ?

Les scientifiques pourraient bientôt être en mesure de clarifier certaines des questions ouvertes. Mais le point clé à retenir est que des recherches de haute qualité, y compris des essais contrôlés randomisés avec un suivi à long terme (plus d’un an), comparant le régime paléo à d’autres régimes, sont nécessaires pour démontrer les avantages directs pour la santé.

Avis sur le Régime paléo

Ce régime est basé sur la façon dont nos ancêtres mangeaient, en évitant les aliments hautement transformés en faveur des viandes maigres et des produits riches en matières grasses, et cela est pris avec un grain de sel.

Il n’existe actuellement aucune recommandation forte sur le régime paléo (comme la perte de poids), qui est malheureusement le principal argument pour le vendre.

D’une part, non seulement ces régimes prétendent aider à réduire le poids et la graisse, mais la recherche montre qu’ils sont également bénéfiques pour les niveaux de cholestérol et de glucose et aident à abaisser la tension artérielle. Cela signifie que ces régimes peuvent être très différents pour ceux qui cherchent à traiter ou à prévenir des maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, le cancer, etc.

Cependant, le fait demeure que bien que ce type de régime partage des caractéristiques avec d’autres régimes réussis, il est entravé par un manque de recherche scientifique à grande échelle. Le régime paléo a fait l’objet de nombreuses études, et bien que la plupart des études soient à court terme et se concentrent sur un petit nombre de participants, aucune n’a été évaluée par des pairs pour une véritable efficacité.

Parce que manger des aliments hautement transformés peut entraîner une suralimentation et une prise de poids, il est logique de les éviter et de manger plus d’aliments frais comme prévu dans ce régime.

Cependant, en raison d’un manque de recherche, il est prudent d’aborder les régimes paléo avec prudence et d’attendre que davantage de recherches soient effectuées pour conclure qu’ils peuvent réduire les maladies chroniques et être une panacée.

A noter que le régime paléo n’est pas forcément une alimentation équilibrée. De plus, il n’est vraiment pas possible de manger les mêmes aliments que nos ancêtres, d’autant plus que de nombreuses plantes qui existaient à l’époque étaient éteintes et que la viande n’était pas aussi maigre ou nutritive qu’à l’époque.

Deuxièmement, le régime paléo exclut les principaux groupes d’aliments – les légumineuses, les grains entiers et les produits laitiers, qui sont interdits – et contient des nutriments essentiels qui aident à réduire le risque de maladies telles que l’ostéoporose. Manger trop de poisson comporte également un risque de surdosage de certaines toxines.

De plus, consommer trop de protéines est un risque car cela peut entraîner des lésions rénales. C’est pourquoi il est essentiel de ne commencer un régime paléo qu’après avoir consulté votre médecin et d’arrêter le régime jusqu’à ce que vous l’ayez consulté. Des suppléments de calcium et de vitamine D peuvent devoir être pris en même temps, surtout au début. Seul un professionnel de la santé peut vous guider.

Enfin, c’est un régime difficile à suivre en raison des quantités prévues impliquées dans chaque repas, et certaines personnes trouvent qu’il provoque des fluctuations de poids importantes (l’effet yo-yo).

En fait, l’étude actuelle est trop petite et courte pour tirer des conclusions définitives sur le régime paléo. Il gagne en popularité et les recherches sur son efficacité se poursuivent. Par exemple, dans une méta-analyse publiée dans le Journal of Nutrition en 2019, des chercheurs ont examiné les résultats de plus de 1 000 articles scientifiques. Les résultats soutiennent l’utilisation du régime paléo pour la perte de poids, l’IMC (indice de masse corporelle) et le tour de taille (pour lutter contre le syndrome métabolique).

Dans cette méta-analyse, le régime paléolithique a été étudié dans le contexte de la prévention et du contrôle des maladies chroniques non transmissibles. L’objectif était d’analyser l’impact du régime paléolithique sur la prévention et le contrôle des maladies chroniques non transmissibles chez l’homme, en particulier sur des indicateurs anthropométriques.

Quel est l’effet du régime paléolithique sur les paramètres anthropométriques (poids corporel, indice de masse corporelle et tour de taille) par rapport à d’autres régimes témoins basés sur les recommandations des adultes ? 

Le résumé des effets a montré que « les personnes suivant le régime paléolithique par rapport au régime basé sur les recommandations ont perdu un poids moyen de -3,52 kg (IC 95 % : -5,26 ; -1,79 ; p < 0,001 ; I2 = 24 %). » corrélation entre le régime de l’âge de pierre et la perte de poids. 

Effets significatifs sur le poids corporel, l’indice de masse corporelle et le tour de taille.

Ils ont conclu qu’un régime paléolithique pouvait aider à gérer le poids et le tour de taille, ainsi qu’à gérer certaines maladies chroniques. Cependant, des études cliniques plus importantes sur de plus longues périodes sont nécessaires pour démontrer les avantages pour la santé.

L'effet anti-inflammatoire du régime paléo

Le régime paléo est considéré comme un régime anti-inflammatoire car il est conçu pour éliminer le sucre, les légumineuses, la plupart des produits laitiers, les céréales et les huiles végétales raffinées telles que les huiles de maïs et de soja. Dans l’ensemble, le régime paléo vise à éliminer les aliments transformés qui ont été liés à l’inflammation de l’alimentation.

régimé kéto diet

Le problème du calcium

Le régime paléo typique est parfois pointé du doigt pour un risque plus élevé de carences en calcium et en vitamine D, qui sont vitales pour la santé des os. Par conséquent, l’approche correcte de l’équilibre calcique dans ce régime est importante.


Notez que l’un des avantages du régime paléo est qu’il soutient naturellement des ratios idéaux d’autres micronutriments clés nécessaires pour une absorption et une rétention maximales du calcium.


L’apport en sodium joue un rôle clé dans la rétention de calcium. Ces deux minéraux partagent certains des mêmes systèmes de transport dans les reins. Les régimes riches en sodium (généralement issus d’aliments transformés) peuvent entraîner une augmentation de l’apport en sodium, ce qui peut entraîner une augmentation de l’excrétion de calcium. 

En fait, le rapport du potassium au sodium est critique pour la rétention du calcium.
Alors, concentrez-vous sur les légumes, les fruits, les noix, les haricots, le poisson et les fruits de mer, qui sont naturellement plus riches en potassium et plus faibles en sodium, aidant le corps à retenir le calcium plus efficacement.


La vitamine D, en revanche, est souvent négligée lorsqu’il s’agit de la santé des os, mais elle peut en fait être un excellent indicateur de la densité minérale osseuse, en particulier chez les femmes ayant des niveaux inférieurs de calcium. 

De plus, la vitamine K (une vitamine liposoluble) agit en tandem avec d’autres vitamines liposolubles telles que D pour maintenir un équilibre calcique sain dans le corps. De faibles niveaux de vitamine K peuvent entraîner une diminution de la densité osseuse, des fractures et une augmentation de la calcification vasculaire.


De cette façon, il est toujours important d’assurer un apport adéquat en calcium dans le régime paléolithique, en particulier en consommant certains poissons avec peau et arêtes (sardines, saumon, maquereau, anchois) ; épinards ; chou frisé ; légumes verts ; feuilles de navet ; brocoli ; choux de Bruxelles ; tahini (crème de sésame);  …

keto diet régime paléo

L'acné et le régime paléo

D’après les recherches et les descriptions du régime paléo, il semble que les aliments qui ne sont pas autorisés dans ce régime font partie des mêmes aliments déclencheurs qui causent l’acné.

De cette façon, le régime alimentaire peut avoir un effet bénéfique sur l’acné car les aliments tels que le sucre, les produits laitiers et les céréales raffinées sont interdits dans le régime paléo.

Les possibles maladies cardiaques

Une étude de 2019 publiée dans le European Journal of Nutrition a révélé que les personnes qui suivaient le régime paléo avaient deux fois plus de biomarqueurs sanguins clés fortement associés aux maladies cardiaques.

L’étude a mesuré les niveaux d’oxyde de triméthylamine dans le sang des participants. Des niveaux élevés de ce composé organique produit dans l’intestin ont été associés à un risque accru de maladie cardiaque.

Gardez à l’esprit que ce régime controversé préconise de manger moins de viande, de légumes, de noix et de fruits et d’exclure les céréales, les légumineuses, les produits laitiers, le sel, le sucre raffiné et les huiles transformées.

Avec la popularité croissante du régime paléo, il est important de comprendre l’impact qu’il peut avoir sur la santé globale. De nombreux partisans du régime paléo affirment que le régime est bon pour la santé intestinale, mais les recherches suggèrent que le régime peut avoir des effets négatifs sur la santé en ce qui concerne la production d’oxyde de triméthylamine dans l’intestin.

Les chercheurs ont également découvert que les groupes de participants au régime paléolithique avaient un nombre inférieur de bactéries bénéfiques associées à un apport réduit en glucides, ce qui peut avoir des implications pour d’autres maladies chroniques à long terme.

Selon les auteurs, la raison pour laquelle les personnes suivant le régime paléo avaient des niveaux aussi élevés de TMA semble être un manque de grains entiers dans leur alimentation. Ils ont découvert qu’une carence en grains entiers était associée à des niveaux d’oxyde de triméthylamine, qui pourraient être associés à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires chez les personnes consommant beaucoup de grains entiers.

Ils ont également constaté que les personnes qui suivaient ce régime avaient des concentrations plus élevées de bactéries productrices de TMA. Le régime paléo n’inclut pas toutes les céréales, et nous savons que les céréales complètes sont une excellente source d’amidon résistant et de nombreuses autres fibres fermentescibles (pectine, cellulose, hémicellulose, maltodextrine, etc.) qui contribuent à notre microbiome intestinal. La santé est primordiale.

Étant donné que l’oxyde de triméthylamine est produit dans l’intestin, un manque de grains entiers peut modifier les populations bactériennes de sorte que la production de ce composé est plus élevée.

De plus, le régime paléolithique comprenait une consommation quotidienne élevée de viande rouge, qui fournit un composé précurseur pour la production d’oxyde de triméthylamine, tandis que les adeptes du paléolithique consommaient des niveaux de graisses saturées supérieurs aux recommandations, ce qui est préoccupant.

Perte de poids et régime paléo

Régime Paléo et perte de poids

Selon une étude publiée dans la revue Nutrition and Diabetes en 2016, le régime paléo peut être dangereux, augmenter le poids et réduire la prise de masse musculaire.
L’étude a révélé que seulement huit semaines d’un régime pauvre en glucides et riche en graisses entraînaient une prise de poids rapide (effet yo-yo) et des complications de santé.

Combien de kilos on perds avec le régime paleo ?

A un moment donné, la perte de poids via le régime paléo varie d’une personne à l’autre, en fonction de la motivation de chacun, de l’activité physique en même temps, du niveau de stress… Cela dit, on peut quand même établir une tendance sur ceux qui suivent ce régime en une manière sérieuse Pas des gens excessifs.

Perdre 3 kilos en une semaine

En conséquence, la plupart des gens ont perdu 1 à 3 kg la première semaine et jusqu’à 5 kg après deux à trois semaines. Les kilos en trop peuvent rendre la perte plus difficile, mais ce n’est pas impossible.

La méthode paléo s’adresse à ceux qui veulent perdre du poids progressivement. Ce régime n’a pas les effets délétères d’un programme de perte de poids rapide, car il s’agit d’un régime à moyen/long terme sans ingrédients inutiles et qui fournit à notre corps une richesse de nutriments qui manquent dans les régimes modernes.

En plus de ce régime, avec un peu d’exercice, vous obtiendrez des résultats plus satisfaisants, surtout si vous ciblez des zones spécifiques pour perdre du poids, comme l’abdomen, les fesses, les cuisses, les fesses ou les bras.

Comment allez-vous perdre du poids avec le régime paléo ?

Les méthodes de perte de poids paléolithiques vous aident à perdre du poids grâce à 3 mécanismes :

Alimentation plus saine

Nos régimes alimentaires modernes contiennent trop de graisses, de colorants et de produits chimiques nocifs pour notre santé. Ainsi en évitant vos aliments (céréales, produits laitiers, sucre raffiné, viandes grasses, aliments transformés salés, etc.), vous évitez tout excès de gras et vous êtes moins susceptible de faire de l’embonpoint.

Des Protéines pour réduire la faim


Le régime paléo est un régime riche en protéines qui peut vous aider à avoir moins faim, surtout avec des viandes maigres. Ces viandes maigres vous aideront à perdre du poids car elles stimulent votre métabolisme grâce à l’effet thermique et aident votre corps à brûler les calories plus rapidement. De plus, un régime riche en protéines peut aider votre corps à se sentir rassasié plus longtemps, empêchant un retour rapide de la faim et réduisant la tendance à manger plus d’aliments malsains.

Équilibre nutritionnel


Une grande quantité de fruits et légumes (non féculents) dans ce régime vous permet de bénéficier de graisses de haute qualité. En fait, toutes les graisses ne sont pas mauvaises, certaines d’entre elles sont nécessaires à notre corps pour produire de l’énergie et nous faire sentir bien.

Par conséquent, ce régime a le bon équilibre de protéines, de glucides et de graisses qui vous permettra de perdre du poids grâce à une alimentation saine. En bref, vous perdez du poids car vous augmentez votre métabolisme et brûlez des calories plus rapidement lorsque vous consommez des produits bons pour votre santé.

Prise de masse et régime paléo

Plusieurs experts ont montré que les régimes alimentaires paléolithiques peuvent être adoptés lors de l’exercice ou lorsqu’une personne veut prendre du poids ou gagner de la masse musculaire.

Le régime paléo semble être plus qu’un simple régime amaigrissant ou un régime à la mode. Comme tous les régimes, le régime paléo consiste à rester en bonne santé et à fournir au corps une alimentation équilibrée et des vitamines et minéraux essentiels.

Ainsi, selon les professionnels de santé (nutritionnistes – diététiciens, etc.), tout revient à apporter à l’organisme les trois principaux macronutriments dont il a besoin au quotidien :

• Protéines 

• Lipides (graisses saines)

• Glucides (légumes, fruits, féculents)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharge Gratuitement
Notre E-Book

Les 7 choses à Changer dans Votre Cuisine pour Perdre du Poids Sans eFFORTS!

couple cuisine livre

 

  • Comment perdre PLUSIEURS Kilos sans efforts en changeant juste quelques habitudes ! 
  • Comment retrouver la forme sans sport et sans sortir de chez soi !
  • Les METHODES que tu ne trouveras jamais dans un livre de régime ! 
perdre du poids avec l alimentation

Télécharge Ton Ebook Gratuit

"Les 7 choses à changer dans sa cuisine pour maigrir sans effort"